séance du 10 février « Migrations de retour et sociétés d’origine : une analyse critique à partir de Lomé et du Caire »

Le 10 février de 14h à 16h, dans la salleSalle des artistes

96 bd Raspail, Paris 6ème

« Migrations de retour et sociétés d’origine : une analyse critique à partir de Lomé et du Caire ». 

Migration et développement du pays d’origine sont régulièrement reliés dans les discours de l’expertise internationale, des Etats d’émigration et d’immigration, dans les médias des sociétés d’origine, voire dans la recherche en sciences sociales. Aux appréhensions positives fait écho l’épouvantail des « risques » migratoires, souvent énoncés en termes d’incompatibilité culturelle. La présente contribution utilise la thématique du retour comme outil pour repenser les dimensions sociales et politiques des flux migratoires. Sur la base de la comparaison entre deux ethnographies à Lomé et au Caire, il s’agit de mettre en avant la légitimé empirique d’une anthropologie critique des migrations de retour.

Lucile Gruntz, doctorante en anthropologie des migrations, CEDEJ, EHESS.

Hugo Bréant, doctorant en science politique, CRPS, Paris 1.