Projection-Débat « TAXIWAY » séance du 1er mars‏ « Ethnographie visuelle et le film ethnographique : entre la poétique d’images et la production scientifique »

Le Séminaire du Doctorants du CEAf

L’expérience ethnographique. Méthodes, éthiques et stratégies de terrain

1er Mars  de 15 h à 17 h (CEAf, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

« Ethnographie visuelle et le film ethnographique : entre la poétique d’images et la production scientifique »

Projection débat 

TAXIWAY

 Alicia Harrison

 Dans l’intimité des taxis jaunes, alors que la ville défile autour de nous, les chauffeurs immigrés de New York me racontent leurs trajectoires. Tout en dessinant les contours de l’Amérique de demain, leurs histoires interrogent la volonté de devenir ce que l’on désire : comment choisir sa vie plutôt que la subir ? Comment trouver sa voie, my way ? Comment conduire sa vie ? Ensemble, nous tissons une fable collective de l’exil et du choix.

  Cette séance est l’occasion d’un débat avec l’auteur du film, autour des diverses problématiques de la réalisation documentaire et scientifique.

La rédaction d’une thèse en sciences sociales a quelques similitudes avec la réalisation d’un film. Nous avons en effet, dans les deux cas, un « regard » – éloigné ou proche -, un objet, un propos, et une technique descriptive pour raconter une « histoire ». Cette production, scientifique ou artistique est une manière de revisiter un univers à travers le regard de « l’observateur-créateur ». C’est en quelque sorte, un jeu de miroir : qui du chercheur ou de l’acteur ?

Le film «ethnographique » ne se limite pas à un support de recherche, il constitue un « monde » qui raconte une « réalité », une « vérité » intimement liée à l’identité de l’auteur.

Intervenante : Alicia Harrison

Franco-américaine, Alicia Harrison a grandi à New York avant de venir faire ses études à Paris, en 2000. Parallèlement à son parcours en philosophie à l’Ecole Normale Supérieure, elle réalise ses premiers courts-métrages documentaires.  En 2007, elle suit une formation en réalisation documentaire aux Ateliers Varan à Paris, au cours de laquelle elle réalise « Le repousseur sur métal », Grand Prix du Festival F.I.L.M. 2008. Aujourd’hui, elle travaille en tant que chef opératrice et assistante de réalisation, et vient de terminer son premier documentaire Taxiway.

Discutante : Kae AMO (doctorante, l’EHESS, CEAf)

 

Séance du 1er février. La relation d’enquête entre demande et exigence éthique

Elodie Cretin : Ingénieur de recherche clinique / Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Besançon et Co-coordinatrice de l’espace de réflexion éthique Bourgogne / Franche-Comté (BFC)

 

Des recherches cliniques qualitatives ? L’exemple des études menées par le CHRU de Besançon

 

L’équipe de recherche interdisciplinaire « Ethique et Progrès » du CHRU de Besançon (CIC-IT 808 Inserm ( Centre d’Investigation Clinique en Innovations Technologiques) Service de Soins Palliatifs, Espace Ethique BFC) mène, dans le domaine de la fin de vie, des recherches qualitatives réalisées dans le cadre réglementaire de la recherche biomédicale.  La réalisation de telles études présente des spécificités éthiques, dues tant à la population impliquée (personnes en fin de vie) qu’aux méthodes utilisées, qui nécessitent d’avoir recours à des stratégies d’adaptation venant questionner le positionnement mutuel des paradigmes en confrontation. Nous vous présenterons lors de ce séminaire des exemples de cohabitation et d’ajustement entre recherche biomédicale et recherche en sciences humaines et sociales, afin de soumettre ces situations à la discussion.

Modératrice: Carolina De Rosis EHESS, CEAf

Débat