Séminaire des doctorants de l’IMAF – Dialogues et savoirs, le 19 février 2016, Leslie Badibanga, Pape Serigne Sylla

Séance du 19 février 2016, 15h à 17h
Site Raspail / IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Leslie Badibanga, IMAF
De Kimpa Vita à Kimbangu. Une histoire de la mémoire

Kimpa Vita Dona Beatriz, dans les sources missionnaires et portugaises, est une prophétesse qui fut brûlée le 2 juillet 1706 au sein du Royaume Kongo, à cause du message religieux qu’elle portait et de l’engouement qu’elle suscita auprès du peuple kongo. En s’intéressant à l’histoire des kimbanguistes, on découvre une mémoire collective fondée autour d’un peuple élu par Dieu, les Kongos, une histoire oú les deux prophètes jouent un rôle essentiel.

Discutant : Thiago Sapede

- Pape Serigne Sylla, IMAF
Islam soufi et identité transnationale : Analyse de l’expansion du mouridisme en Europe (France, Espagne, Italie, Turquie)

Dans la philosophie économique et religieuse du mouridisme autour du travail, il y a une large évolution vers une éthique de la réussite économique inscrite dans des itinéraires religieux. Le processus de changements idéologiques concernant l’ethos spirituel de cette confrerie est à l’origine de la naissance d’une génération d’entrepreneurs qui développent des activités commerciales relativement fructueuses dans les pays d’Europe et d’Amérique du nord au sein desquels ils sont migrants. Ces adeptes d’un islam soufi sahélo-saharien ont réussi, par un processus migratoire, à faire du « travail » et de « l’épargne », leur tremplin par excellence pour accéder à la grâce divine (Baraka). »

Discutante : Chiara Brocco

Séminaire des doctorants de l’IMAF – Dialogues et savoirs, le 5 février 2016, Marie Miran

DIALOGUES ET SAVOIRS : CONSTRUCTION ET RECONSTRUCTION
DES CONNAISSANCES EN ETUDES AFRICAINES

1er et 3e vendredis du mois de 15 h à 17 h (salle de réunion, IMAf, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 6 novembre 2015 au 20 mai 2016

Séance du 5 février 2016, 15h à 17h
Site Raspail / IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

Marie Miran, maitre de conférences à l’EHESS / IMAF

Pour la séance du mois de février du séminaire « Dialogues et savoirs: construction et reconstruction des connaissances en études africaines» l’équipe des doctorants de l’IMAf (Raspail) invite les étudiants à une rencontre avec l’anthropologue et historienne Marie Miran Guyon autour de son dernier ouvrage « Guerres mystiques en Côte d’Ivoire. Religion, patriotisme, violence (2002-2013) » publié chez Karthala en 2015.

Les thèmes de recherche de Marie Miran concernent l’histoire et l’anthropologie comparée du fait religieux, les cultures religieuses et les sociétés musulmanes, les conversions religieuses, l’interface des violences politiques et spirituelles. Ses terrains se sont déroulés en Côte d’Ivoire, Ghana, Togo et Benin.
ELEMENTS BIBLIOGRAPHIQUES :
Ouvrages
– 2015, Guerres mystiques en Côte d’Ivoire. Religion, patriotisme, violence (2002-2013), Paris, Karthala.
– 2006, Islam, histoire et modernité en Côte d’Ivoire, Paris, Karthala.
Articles et chapitres d’ouvrages
– 2015, « Apocalypse patriotique : le pentecôtisme de la démesure en Côte d’Ivoire », Afrique contemporaine, 252 : 73-90.
– 2014, « Gloire et déboires de la laïcité en Côte d’Ivoire au prisme de l’imaginaire social musulman », dans G. Holder & M. Sow (éds.), L’Afrique des laïcités. État, religion et pouvoirs au sud du Sahara, IRD et éditions Tombouctou, 315-328.
– 2013 (avec Jean-Louis Triaud), « Islam », in J. Parker & R. Reid (eds.), The Oxford Handbook of Modern African History, Oxford, Oxford University Press : 243-262.
– 2012, « ‘Native’ Conversion to Islam in Southern Côte d’Ivoire : The Perils of Double Identity », Journal of Religion in Africa, 42, 2 : 95-117.
– 2012, « An Ivoirian Apocalypse : Spiritual Violence in the Post-Electoral Crisis »,Cultural Anthropology, Hot Spots Forum Online.
– 2012 (avec El Hadj Moussa Touré), « Islam, autorité religieuse et sphère publique en Côte d’Ivoire. La figure emblématique du cheikh Aboubacar Fofana », dans O. Goerg & A. Pondopoulo (éds.), Islam et Sociétés en Afrique subsaharienne à l’épreuve de l’histoire. Un parcours en compagnie de Jean-Louis Triaud, Paris, Karthala : 315-336.
– 2011 (avec l’imam Mamadou Doumbia, l’apôtre Georges Kohikan Gbéno, l’imam Souleymane Touré, le père Cyprien Ahouré et le pasteur Bruno Kozi), « Au-delà du silence et de la fureur. Duekoué (ouest ivoirien) : Rencontres interreligieuses au ‘carrefour de la haine’ », Politique africaine, 123, octobre : 95-115.
– 2011, « Cyclone post-électoral. La production de la violence en Côte d’Ivoire (janvier 2011) », Journal des anthropologues, 124-125 : 373-380.
– 2010, « Quand ethnologue et imam croisent leurs plumes. Récit d’un voyage au pays de l’anthropologie collaborative », Cahiers d’études africaines, 198-199-200 : 951-980.
– 2010, « Quand ethnologue et imam croisent leurs plumes. Récit d’un voyage au pays de l’anthropologie collaborative », Cahiers d’études africaines, 198-199-200 : 951-980.
Pour plus de renseignements contacter Chiara Brocco : chiara.brocco@ehess.fr